Kyudo, le tir à l'arc japonais est un art martial traditionnel japonais. Hérité des pratiques ancestrales des samouraïs, il a perdu sa vocation guerrière pour se transformer en une pratique où le corps et son esprit sont mobilisés. A l'oppose de l'archerie occidentale, le but de sa pratique n'est pas tant d'atteindre la cible que de réaliser un équilibre intérieur dynamique.

La beauté spirituelle se révèle dans l'apparence et les formes extérieures. Ce sens esthétique est la substance même du Kyudo; il a donné à l'arc japonais sa beauté unique. On ne trouve pas cette approche dans les disciplines d’archerie d'autres cultures, dont le but est d’atteindre la cible. Cette démarche est aussi le fondement des valeurs morales qui ont fait du Kyudo la voie (Do) d'une discipline où les valeurs esthétiques, morales et éthiques prennent le pas sur l'aspect pratique.
 

But suprême du Kyudo

Les concepts de Shin, Zen, Bi - Vérité, Bonté et Beauté - sont les valeurs absolues recherchées dans la pratique du Kyudo. Dans le Kyudo, la Vérité est la réalité qui précède le tir. La Vérité ne saurait tromper. La bonté, dans le Kyudo, est envisagée comme une valeur morale. Atteindre à la beauté représente le but suprême de tous les arts. C'est une forme de Vérité qui s'exprime à travers le Bon.

Shin – Vérité   Toutes les disciplines religieuses et philosophiques visent la recherche d’une définition ou, du moins d’une intuition de ce qu’est la Vérité. Dans le Kyudo, la Vérité est la réalité primordiale du tir. La flèche vole droit vers la cible. C'est la Vérité. Toutefois, il existe un paradoxe éternel : La Vérité ne peut se comprendre, se définir. Par conséquent, il est essentiel que l’archer réexamine sa propre relation au tir, vu que c'est lui qui déforme et s’éloigne de la Vérité.

Zen – Bonté   Dans le Kyudo, la Bonté est appréhendée comme une valeur morale. A travers la discipline de l'étiquette, s’acquiert une maîtrise de soi qui élimine les conflits. Cet état de dignité et de bienveillance éclairée représente « l’honnête homme ».

Bi - Beauté   Ce qui est beau comble les sens. Accéder à la Beauté représente le but suprême de tous les arts. Dans le Kyudo, l'arc représente la beauté esthétique et spirituelle qui s'expriment au moyen du tir de cérémonie (sharei) dont la solennité se combine avec l'harmonie des mouvements et de l’esprit travaillant conjointement pour éveiller le sens du beau.